Uso de Cookies: Las cookies nos permiten ofrecer nuestros servicios. Al utilizar nuestros servicios, aceptas el uso que hacemos de las cookies.

ACEPTAR Más información

La Bible des Peuples

Tamaño de letra: Aumentar - Reducir - Original

Premier livre des Rois

Introducción

La période des rois forme la troisième étape de l’histoire d’Israël, après la période des Patriarches (Abraham en 1850 av. J.-C.) et celle de l’Exode et de la conquête (Moïse en 1250 av. J.-C.)
David a pris Jérusalem vers l’an 1000 av. J.-C. Le royaume de David et de son fils Salomon se divisera à la mort de ce dernier en 931. La partie nord, appelée “royaume d’Israël” cessera d’exister en tant que nation deux siècles plus tard. La partie sud, appelée le “royaume de Juda” se maintiendra jusqu’en 587 av. J.-C., année de la destruction de Jérusalem et du Temple, et de l’exil à Babylone.
Ces quatre siècles de la période des rois sont les plus importants de l’histoire sacrée parce que c’est la période durant laquelle Dieu a fait surgir les prophètes parmi son peuple.
La majeure partie de la Bible a été écrite au cours de ces quatre siècles. Non seulement les grands prophètes comme Isaïe et Jérémie ont laissé leur œuvre, mais des groupes de prophètes moins importants ont écrit une grande partie de l’histoire d’Israël : la majeure partie de la Genèse et de l’Exode, les livres du Deutéronome, de Josué, des Juges, de Samuel et des Rois.
Cette période des rois est la plus importante de l’histoire sacrée, c’est aussi la période connue avec le plus de précision.
Si nous nous en tenons à la situation politique et économique d’Israël, ces quatre siècles sont témoins d’une lente décadence, malgré de courtes périodes de prospérité. Mais sur un autre plan, la foi d’Israël, affrontée aux épreuves et aux persécutions, a mûri au point d’atteindre chez les grands prophètes une profondeur, une clarté que seul le Christ fera dépasser.
LE LIVRE DES ROIS
Au début, les deux livres des rois n’en formaient qu’un. Cette œuvre est le fruit de la réflexion des prophètes et sa rédaction s’est terminée pendant l’exil à Babylone.
Il s’agit d’une histoire religieuse où des événements que d’autres historiens considéreraient comme importants sont omis : il y est à peine question des règnes importants d’Omri et de Jéroboam II en Samarie. Le jugement sur les rois d’Israël est toujours défavorable, rendant responsable de la division le premier d’entre eux, Jéroboam. Seuls quelques rois de Juda sont loués pour leur fidélité envers Yahvé.
On peu distinguer trois parties :
— le règne de Salomon, sa grandeur, le Temple ;
— l’histoire des deux royaumes d’Israël et de Juda après leur séparation ;
—  la suite de l’histoire du royaume de Juda, depuis la chute de Samarie en 721 jusqu’à la ruine de Jérusalem en 587.
Les chapitres qui se rapportent à Elie et Elisée forment un ensemble à part : 1R ch. 17-19 et 2R ch. 2-8.

VOLVER