Uso de Cookies: Las cookies nos permiten ofrecer nuestros servicios. Al utilizar nuestros servicios, aceptas el uso que hacemos de las cookies.

ACEPTAR Más información

La Bible des Peuples

Tamaño de letra: Aumentar - Reducir - Original

Proverbes

Introducción

PROVERBES ET SAGESSE
La parole de Dieu est parvenue au peuple d’Israël sous diverses formes. Nous avons déjà parlé de l’origine des livres prophétiques et des livres historiques : ils sont nés de la prédication des prophètes et de la réflexion des milieux religieux sur l’histoire d’Israël.
Mais d’autres croyants préféraient méditer sur le comportement humain, les vicissitudes de l’existence, le sort différent des irresponsables et de ceux qui contrôlent leurs désirs. Ils voulaient tout spécialement comprendre la justice de Dieu en ce monde.
La sagesse des peuples de tous les temps s’est développée sur ces thèmes. On nous parle de sagesse chinoise, hindoue... : la sagesse du Moyen Orient est peut-être la première en date. Aussi bien en Egypte qu’en Mésopotamie (et nous savons que la Palestine est entre les frontières de ces deux contrées) les écrits de sagesse abondaient depuis près de trente siècles avant le Christ.
Venus plus tard à la culture, les Israélites étaient entrés dans ce courant de littérature dite “sapientiale” à l’époque du roi Salomon, lequel avait réuni les premiers “sages”. Leurs premières œuvres (comme sont les chapitres 10-30 des proverbes) devaient beaucoup à leurs devanciers égyptiens, mais pour une bonne part ils ne faisaient que reprendre les “proverbes” ou “maximes” de la sagesse populaire. A leur tour, ils aideraient par leurs écrits tout effort pour développer l’instruction et le sens moral des générations à venir. Il a certainement existé une école du Temple où les jeunes recevaient une formation, apprenant, méditant, développant les proverbes et les instructions des sages.
Le peuple juif était profondément marqué par cette sagesse qui transparaît dans presque toutes les paraboles et “dits” de Jésus lui-même, lequel fut formé à cette école.
Cette littérature, ce qui en a été recueilli et reconnu par la communauté religieuse, n’est pas moins parole de Dieu que les livres prophétiques. Même s’il nous semble parfois que cette sagesse reste à ras de terre et qu’elle est bien utilitaire, elle témoigne de bien des certitudes de la foi juive et chrétienne : l’homme est responsable de ses actes ; l’expérience est maîtresse de vérité, elle est la pierre de touche de ce qu’affirment les sages ; Dieu a ordonné le monde, il se révèle dans sa création ; notre sagesse a des limites, sortis de là nous ne pouvons que faire confiance à la justice et la providence de Dieu.
LE LIVRE DES PROVERBES
La majeure partie du livre des Proverbes est très ancienne (chapitres 10-31). Cependant, la première section (chapitres 1-9) pourrait être beaucoup plus récente. Nous y trouvons une méditation sur la Sagesse de Dieu d’où provient toute sagesse humaine. Le sommet de cette contemplation de la Sagesse divine se trouve dans le célèbre chapitre 8.

VOLVER